Il coche toutes les cases de l’auteur-dont-on-parle : Mano

Publié le par Fedida Maklouf

 

 

ActualitésBLOG 56  éditions, publication nouveaux romans

 

Il coche toutes les cases de l’auteur-dont-on-parle: le physique de beau gosse, et une écriture qui marque - lisible et en phase avec le réel. Et il y a encore quelques années, Mano était une star montante. Après un premier texte sorti chez Exil, son roman “Brune” a été publié chez Fayard, puis en poche chez Pocket. “Les habitants” est ensuite sorti chez Hachette Littératures. Le dernier roman de Mano, “Un monde parfait,” a été publié par (dixit Mano) “Léo très Scheer.” Lire l'article: http://wrath.typepad.com/

 

Mano : l'auteur dénonce les maisons d'édition
Actualitté.com lire l'article :
Peu enthousiasmé par son expérience chez cet éditeur, il a décidé de mettre son nouveau roman, Mémoires d'un Obsédé, en téléchargement audio gratuit. ...
Afficher tous les articles sur ce sujet »

Actualitté.com

Publié dans NOUVEAUX ROMANS

Commenter cet article

Eryndel Lùvalan 15/02/2011 10:43



Bonjour !


Cet auteur, Mano, n'a peut-être pas tort : il n'est pas le seul écrivain à s'être détourné de l'édition "classique" : il existe un blog qui publie - gratuitement - les romans et nouvelles d'une
femme prolixe qui touche à tous les genres littéraires, Helena Grantham. Elle aussi a eu une mauvaise expérience de l'édition, d'après ce que j'ai compris.


En fait, l'intérêt du support numérique, c'est la gratuité des oeuvres pour les lecteurs. Peut-être est-il malgré tout nécessaire de publier par le biais traditionnel d'abord, cependant, pour se
faire connaître, avant de passer par le net. Je ne sais pas, c'est juste une hypothèse. QUoi qu'il en soit, cela ne retirera en rien de leur qualité aux bons livres.


Bonne journée !


Eryndel



Fedida Maklouf 15/02/2011 16:19



Bonsoir  Eryndel,


Je pense qu'il n'est pas loin de la vérité. Le monde de l'édition ne prend plus aucun risque aujourd'hui avec les auteurs un peu rentre-dedans, qui n'écrivent pas du correctement publiable. Pour
être édité, il est bon, même si tu n'as rien à dire, d'être un "GOOD PEOPLE" sinon faire un meurtre, assassiner sa voisine !


Allez -  fais de beaux rêves !