Page 15 : Nuits Tango

Publié le par Fedida Maklouf

Roman écrit de jour en jour.


3048167870_9dd2d7d81d.jpg

 

Ceci, expliquerait cela. On était dans l’an mille neuf cent soixante quinze, c’était l’été. L’ONU avait décrété que ce serait l’année de la femme.

Il faisait chaud. On avait soif. On avait vingt cinq ans de moyenne, mis à part le Baron de l’Écluse, qui justement commandait sa première bière, vue qu’il venait de se lever. Il appelait ça: sa tartine de houblon, son petit déjeuner somme toute.

Le grand avait prit un tango, un mélange de bière - grenadine, le Petit Serges, un jus de fruit à la con, et moi une Suze, (un alcool inconnu de nos jours), mais dans ce temps là, Red bull, n‘existait pas. Les breuvages à la mode c’était le Pastis 51, le Ricard, que l’on buvait à peine mouillé ou agrémenté de sirop de menthe, dit aussi perroquet. Ou encore le mêlécasse: du blanc, avec un chouia de sirop de cassis. Des boissons d’hommes. Le whisky, c’était réservé  pour la nuit. 

L’espace, était envahi de volutes de fumées épaisses et acres.
C’est vrai, qu’on pouvait fumer dans les bistrots, sans risquer une amende. Les casses couilles, rien ne les empêchait d’aller en terrasse, siroter leur thé insipide et de respirer par la même occasion, les gaz carboniques de la cité. La question est, que ces brises noix, ces Talibans de la fumette, entre nous, qu’est-ce qu’ils foutent dans les troquets, tu peu me le dire?
Le cancer ne nous prenait pas la tête, on s’en tamponnait le coquillard ! 

à demain peut-être...
5226806769_e67f7fb552.jpg
http://www.news-de-stars.com/static/images/bouton_newsletter.gif

Newsletter


Publié dans ROMAN NUITS TANGO

Commenter cet article