Page 17 : En vrac !

Publié le par Fedida Maklouf

Roman écrit de nuits en nuits.

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT2-jJ59KO6UHGgkkY3zqSzLXLCqaZV3CI9x_bn0D0W1MVXh7MjNg

 

 

« Une pipe, peut être ? » 

« Et encore, si elle voulait bien y mettre de la patience et du cœur à l’ouvrage. »

Elle avait pris du poids, mais sa chevelure restait abondante, ondulée et teinte en brune, elle faisait illusion malgré ses traits tirés, par ses longues années de tapin.

Quand elle l’avait quitté, elle était tombée sur un petit con de concierge, gardien dans un immeuble populaire, vers la Porte des Lilas. Ils s’étaient mis à la colle, mais pas longtemps. Un matin, elle lui avait faussé compagnie. Et avait fini par mettre les bouts, pour d’autres aventures. 

C’était retrouvé vite fait sur le trottoir, à faire des passes pour un julot casse- croûte, à deux balles, qui lui mettaient des valses pour un oui, pour un non. 
Elle en avait bavé. 
Elle tapinait à l’époque, dans le bois de Vincennes, arpentant les contre-allées, où elle suçait indifféremment du petit bourge, du laborieux - au tarif syndical - par tous les temps, été comme hiver, huit heures par jour. Des asperges, elle en avait taillées aux kilomètres. 
Bien entendue ça laisse des traces! 
Les clients, c’était souvent des hommes mariés, bien sur tous rapports, avec femmes et enfants, petite maison, petite bite, et grosse bobonne à la maison .
Elle lui avait tout raconté, sans pudeur ni tabou, maintenant que l’amour avait déserté, ils se faisaient confiance et l’amitié seule, les réunissait à nouveau. Elle avait fait ce boulot, pendant un bon bout de temps, jusqu‘au jour, où, son barbeau avait fini par se faire dessouder la tronche, de quatre balles. Une dans l’oreille droite qu’il n’avait pas entendue venir, et les trois autres dans le buffet, qu’il avait mal digérées. 
Et il était passé l’arme à gauche. 
Vite fait, bien fait.
à demain peut-être...
http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQisFcnjnjD-mqQNvubrfXsFgx76FBEw-D6UVpv7dqIhm9huGf_

Publié dans ROMAN EN VRAC !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article