Page 21 : Nuits Tango

Publié le par Fedida Maklouf

 

Nuits Tango

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTPC4hhiYcm9tLKotTEtPR6Mrs55OP-_vckOvM3TlPvDhdABP87TA

Roman écrit de jour en jour.

 

Le Baron et le Grand étaient mûrs, pas complètement cuits, mais pas loin. Heureusement la route était longue. Les gars pouvaient se remettre de leurs vapeurs avant d’arriver, moi avec.

Serges, nous a mis une cassette de James Brown, Sex Machine, ça déménageait, la route aussi.

En été, Paname est un peu désert, et la circulation était fluide. On a remonté l’avenue Clichy, la porte Saint-Ouen, passées les banlieues un peu crades, et enfin le Lys de Lamorlaye, un havre de paix luxueux avec ses arbres alignés sans défaut, droits et roides comme une garde républicaine, ses allées larges, bordées de parterres engazonnées de Ray-grass Anglais Viridis, ses villas imposantes et glacées.

Le baron,lui, c’était remis depuis belle lurette de ses excès, qui n’en étaient pas vraiment pour lui. Il avait fait un jogging tout au plus. Une dizaine de bières, c’était sa mise en jambe, son footing quotidien. 

à demain Peut-être...

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSqmgtihoa-wEGzU13Lpp7Wr7dcy6sf164j3-vryk7zN7E09YmkxA

 

Publié dans ROMAN NUITS TANGO

Commenter cet article