Page 38 : En vrac !

Publié le par Fedida Maklouf

 

En vrac !

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSGWTtBRZorDfg-G-In-EAHxvJvI7ShhbdejvE76VRyfDLEuW_C

 

Roman écrit de nuits en nuits

De ses amours il n’avait oublié aucun visage. Il se rappelait de leurs yeux, de leurs bouches, de leurs jambes, de leurs sains, des courbes de leurs corps. Il se souvenait de leurs attitudes, de leurs poses, de la façon dont-elles riaient, leurs sourires, leurs mimiques et l’alignement de leurs dents. 

Il n’avait rien oublié. 

Seuls les prénoms lui échappaient. 

Il ne savait pas pourquoi, il en ignorait la raison. 

Il revoyait leur première rencontre. L’instant au millionième de seconde. Quand leurs regards s’étaient croisé, le lieu, le temps qu’il faisait, si c’était la nuit, le jour, le matin ou l’après-midi. 
Il avait encore les odeurs de chacune gravées en sa mémoire, les senteurs de leurs parfums, la température de leurs corps, l’intensité du brasier de l’incendie quelles provoquaient quand, elles lui faisaient l’amour. 
Il revoyait avec une précision d’horloger, celles qui mettaient des bas, de celles qui portaient des collants, de celles qui ne portaient rien. 
Mais il n’arrivait pas à fixer les prénoms,  pourquoi? . 
à demain peut-être...

Publié dans ROMAN EN VRAC !

Commenter cet article

Sylvia 19/02/2011 00:00



Il semble avoir une mémoire très sensitive, son approche de l'amour se fait essentiellement par la vue, l'odorat, le toucher. Il a aimé des corps dans le sens noble du terme alors que lui importe
les prénoms qui ne sont après tout que des étiquettes pour nos intellects.


Douce nuit david (tu me manques aussi)



timilo 18/02/2011 05:52



La mémoire est sélective et a ses préférences


Bonne journée


Amicalement


timilo



Fedida Maklouf 18/02/2011 08:04



Bonjour Timilo,


Certainement, mais pourquoi? 


Bonne journée


F.M