Page 4 : En vrac !

Publié le par Fedida Maklouf

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRV2AK5YbAMTjLRD_bkBS9ejjNFP_sMT0ErpVul1LETZdSDX4qc

Roman écrit de nuits en nuits. Point final improbable.

 

Il avait subi les pires outrages, tout au long de sa putain de vie, sans s’en apercevoir, sans douleur, sans ressenti, sans broncher, raide dans ses bottes pleines de fientes…

 

Et, c’est enfin le jour, en pyjama rayé, qui débarque, grisonnant, la gueule défaite, les traits tirés, le teint cireux et blafard de s’être battu avec la nuit, sa belle de jour, qu’il n’avait pu retenir. Adolescent, Il avait traîné ses bottes dans le XVIIe arrondissement de Paris, Paname pour les intimes. Entre les quartiers des épinettes et celui des Batignolles, Sactos comme il l’appelait, (le sacré-cœur) son pic du midi. La Place Pigalle son village, l’Avenue de Clichy ses Champs Élysée à lui, son axe central, l’épine dorsale de ses déambulations, son Gange, son Nil, son fleuve Amazone.

Enfant, il avait usé ses pompes et ses fonds de culotte, dans les écoles de la République. Passé ses Jeudis, dans les préaux d’écoles lugubres, à voir et revoir « Crin blanc », « Charlot », ou des films de « Zorro »; pour finir, il s’attrapait un cafard, un zinzin qui le collait pendant deux jours et plus. Combien dans ma jeunesse d’enfant adoré, j’ai vu de têtes, sur moi pencher, qui croyant me faire rire, trop souvent me faisaient pleurer. 

à demain, peut-être... 

Olivier David


Publié dans ROMAN EN VRAC !

Commenter cet article

Fedida Maklouf 02/12/2010 18:17


Bonjour, Merci de m'accueillir au sein de votre communauté. Cordialement.


Evy 02/12/2010 15:23


bonjour bienvenue dans l'univers magique au plaisir de vous lire bonne journée evy