Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

33 articles avec roman nuits tango

Page 12 :Nuits tango.

Page 12 :Nuits tango.

Roman écrit de jours en jours. Issue improbable. -Est-ce que c’est clair jusqu’à présent, vous me suivez ? -On a hoché de la tête. -Je continue, je vais faire court - le courrier se terminait par: veuillez me rembourser la totalité de mes achats pour...

Lire la suite

Page 11 : Nuit tango.

Page 11 : Nuit tango.

Roman écrit de jours en jours. Ce fut le choc - une grande allée nous ouvrait les bras, entourée de jolies corbeilles fleuries. Plus loin, un manoir imposant nous invitait à faire une pause. On a laissé la caisse devant l’entrée, face au perron en demi-lune,...

Lire la suite

page 10 : Nuits Tango

page 10 : Nuits Tango

Roman écrit de nuits en nuits. - oui ralentissez - c’est ça - oui très bien, parfait. Le coin était huppé, et l’oseille on le reniflait. L’avenue était large, tranquille, asphalte sans défaut, bordée de grands parterres de gazon vert anglais, - de part...

Lire la suite

Page 9 : Nuits Tango

Page 9 : Nuits Tango

Roman écrit de jours en jours. Point final introuvable. Il s’était enfin réveillé. On a chargé le paquet, remonté dans la guimbarde, et nous voilà en route pour le Lys de Lamorlaye. -C’est près de Chantilly - avait rajouté le Baron. Ma faim m’avait quitté....

Lire la suite

Page 8 : Nuit tango.

Page 8 : Nuit tango.

Roman écrit jours après jours. Point final improbable. - Il parle, qu’est-ce qu’il dit ? - Il ne veut pas aller à l’hosto, tu ne piges rien ou quoi ? C’est le Sergio qui me répondait. - j’en rien à foutre de c’qu’il veut, cette pauvre tâche ; moi je veux...

Lire la suite

Page 7 : Nuits Tango

Page 7 : Nuits Tango

Roman écrit mot à mot, de jour en jour. Point final improbable. Hagards et fascinés, on est resté à regarder la berline flambée, comme si nous nous trouvions devant devant des feux de la Saint Jean. Le pékin on l’avait oublié - un peu - j’ai jeté un coup...

Lire la suite

Page 1 : Nuit tango.

Page 1 : Nuit tango.

Roman écrit de nuits après nuits. Point final improbable. J’étais calé, sur la banquette arrière de la voiture, les pieds en éventails et un peu las. Michel Le Grand, c’était son surnom, parce que grand - il l’était vraiment ! Je disais: le grand était...

Lire la suite

Page 6 : Nuits Tango

Page 6 : Nuits Tango

Roman écrit au jour le jour - point final improbable. - On fait notre max. Que j’ai répondu, tout en m’aidant de mes pieds pour débloquer la lourde, et, miracle (de Lourdes) ou pas, la porte a craqué et s’est entrouverte - mais, delà à faire passer un...

Lire la suite

Page 5 : Nuits Tango

Page 5 : Nuits Tango

Roman écrit au jour le jour. A contre cœur, le petit Serges tirait comme un beau diable sur la portière du coté chauffeur, tandis que le Grand essayait de sortir l’accidenté par la fenêtre. Je commençais à sentir une forte odeur de gazole, qui devait...

Lire la suite

Page 4 : Nuits Tango

Page 4 : Nuits Tango

Roman écrit, au jour le jour. Ni une ni deux, le grand a poussé sur le champignon, avançant de cinquante mètres en amont du véhicule. Je ne savais pas, trop quoi faire - le Baron lui ronflait de plus belle, tandis que le Sergio, continuait de sautiller...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 > >>